Notre agenda

 

C'est la reprise Lundi 7 janvier 2019 !

 

Meilleurs Voeux 2019

 

 

 

 

 

 

 

Accès Toutatice

pour aller consulter PRONOTE

 

 

 

 

 Contacter l'administrateur

Mme Allaert-Grall


 

MINI-SITE

 

 


les thermes, exposé d'Elina Delarue


Les Thermes (balnea)

 

Dès le milieu du III° siècle avec J.C., les Romains avaient emprunté aux Grecs l'usage d'une salle de bain dans leur maison de ville ou leur villa de campagne. Mais ce privilège était réservé aux riches si bien qu'ils instituèrent le rituel quotidien « d'aller au bain » en établissant des thermes publics.

 

Les thermes, aujourd'hui surnommés « les bains publics », sont des installations accessibles à toutes les conditions sociales, lieux où s'échangent les derniers potins, où l'on fait du sport, où l'on parle affaires tout en se lavant. Entre le I° et le II° siècle, les empereurs romains ont fait construire une dizaine de thermes, toujours plus grands et plus somptueux que les précédents. Les thermes étaient ornés de mosaïques, d'or et de marbre.

Les thermes romains n'étaient pas seulement des bains, mais de véritables centres de loisirs avec des piscines ouvertes (natatio) et des gymnases (palestre).

Les alentours des thermes étaient entourés de restaurants, boutiques et bibliothèques.

 

Les thermes les plus connus sont les thermes de Dioclétien et de Caracalla.

 

Thermes de Caracalla

 

Thermes de Diocletien

 

 

Les thermes privés

 

Ce sont les balnea.

A partir de la République, certaines riches demeures possèdent des thermes privés. Mais ce type d'équipement, onéreux et techniquement difficile à réaliser fait figure d'exception. Certains sont rustiques d'autres plus luxueux. Ces thermes sont de petite superficie car ils sont destinés à un usage familial. Les plus luxueux, mais c'est assez rare, possèdent une pièce servant de vestiaire et peut-être d'unctarium (salle de massage). Les thermes privés des plus grandes demeures sont dotés d'une petite palestre. Les plans et les superficies sont très variables et sont tributaires de la topographie des lieux ainsi que du plan de la demeure.

 

Plan des thermes

 

 

 

Espace et lieux de détente

Les superficies des thermes sont également très variables : plusieurs centaines de mètres carrés. Leurs superficies atteignent jusqu'à 3500 m2. Seules exceptions : les thermes militaires dont les superficies sont beaucoup plus restreintes (moins de 200 mètres carrés). Les bains reposent sur l'enchaînement des salles suivantes : le tepidarium, la salle des bains tièdes, le caldarium, la salle des bains chauds et le frigidarium, la salle froide.

L'unctuarium est la salle de massage. Le visiteur est enduit d'huile de massage puis il est massé avant ou après la baignade.

 

La Palestre

 

La palestre est une cour, souvent de vastes proportions, destinée aux exercices physiques. Les Romains viennent pratiquer de la gymnastique, de la lutte ou pratiquer des jeux de balle. La palestre est parfois dotée d'une piscine, natatio. Les thermes les plus grands sont dotés d'une bibliothèque permettant ainsi aux visiteurs de se distraire et se reposer en lisant.

 

Le décor

 

Les décors des thermes varient en fonction de leur catégorie. Les thermes militaires ne sont pas décorés et certains établissement thermaux de quartiers modestes non plus. Les thermes de sanctuaires sont parmi les plus ornés mais les plus somptueux sont généralement les thermes du forum. Le décor joue sur l'architecture (colonnades, arcs, voûtes), la statuaire (collections de statues en marbre), les pavements (marbre, mosaïques) et les peintures (fresques).

 

                                                                                    Elina Delarue 3èA



L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site